vendredi 13 avril 2012

AIDEZ-NOUS A AIDER LES ENFANTS DE PONDICHERY

Le mot de Christian
Au retour de l’Inde et de cette  belle aventure, je veux dire combien j’ai été heureux de préparer et d’organiser ce périple avec Geneviève et mes amies Marie-Claire et Béatrice et surtout remercier mes compagnons de voyage pour la bonne ambiance qui a régné tout au long de ces deux semaines riches en découvertes et en moments forts. Cela m’a régénéré et faire découvrir à des amis enthousiastes et réceptifs un petit coin de ce grand pays qui m’est si cher a été pour moi une joie intense et un vrai bonheur.
Après le séjour culturel au Rajasthan, ma mission à Pondichéry, pour l’action « parrainages » de notre association, s’est bien déroulée mais ces quelques journées, sous un climat chaud et surtout très humide, ont été pour moi émotionnellement très fortes. J’ai rencontré nos partenaires, Félice Berry, Mary d’Anbalayam et sœur Pauline de Cluny, et bien sûr tous les filleuls de l’association. J’ai aussi rendu visite à quelques familles aidées qui ont perdu leur habitation lors du cyclone Thane de décembre dernier puis j’ai visité un petit et récent orphelinat géré par Anbalayam : 22 enfants, « craquants », la plupart très jeunes et souvent abandonnés par des mères prostituées… J’ai laissé un peu d’argent pour leur acheter, selon leurs désirs, un sac de classe et une paire de sandales…
Il y a là-bas beaucoup de misère à soulager… Si l’on pouvait au moins assister un peu ces enfants de l’orphelinat et aider les familles touchées par Thane à reconstruire leurs maisons, notre ciel deviendrait dans doute plus clair et notre soleil plus brillant.
Merci aux voyageurs d’avoir accepté de participer à la rédaction de ce petit livret souvenir et de s’être livrés avec simplicité à cet " exercice de style " qui, je l’espère, n’aura été fastidieux pour personne.
 J’espère que la lecture de ces témoignages donnera envie à d’autres de partir avec nous sur la « Route des Indes » pour tomber sous le charme de ce pays magique et à nul autre pareil…                                                  



Aucun commentaire:

Publier un commentaire